Publié par

Hôtel Pearl Beach, Gili Asahan (Lombok)

La grande majorité des hôtels sur l’île de Lombok est localisée dans la zone géographique de Senggigi sur la côte nord-ouest, ainsi que sur les îlots Gili Trawangan, Gili Air, Gili Meno (dans le nord-ouest), dans une moindre proportion à Kuta sur la côte sud. Néanmoins pour les plus audacieux d’entre vous il existe aussi quelques hôtels discrets mais offrant un bon rapport qualité-prix répartis autour de l’île. J’ai testé pour vous le petit hôtel de charme Pearl Beach, sur l’îlot de Gili Asahan.

 

Personne ne vous parlera de Gili Asahan à Lombok, parce que pour la grande majorité d’entre eux les habitants eux-mêmes ignorent le nom de leurs îles satellites, ou ne savent pas les situer sur une carte (même les riverains, je l’ai vérifié !). De plus, Gili Asahan ne compte qu’un seul petit village sasak et un seul petit hôtel pour des résidents avides de bout du monde. Cette île est la dernière d’une série d’îlots égrenés le long de la superbe côte sud-ouest, entre la baie de Lembar (point de départ et d’arrivée des ferries en provenance et vers Bali) et Desert Point, pointe de l’extrême sud-ouest de Lombok.

L’hôtel s’appelle Pearl Beach Resort, c’est une appellation qui est erronée du fait de la faible capacité de cet hôtel qui n’a vraiment rien d’un resort tel qu’on le conçoit ailleurs dans le monde (cependant j’ai noté que les Indonésiens sont friands du mot “resort“). Au Pearl Beach Resort, oubliez tout ce qui n’est pas vous et le conjoint ou l’ami(e) qui vous accompagne ! Internet est quasiment inexistant, l’électricité est fournie officiellement de 18h à 05h du matin grâce à un générateur (en réalité j’ai constaté que l’électricité était coupée à partir d’une heure du matin pendant les 2 nuits de mon séjour, peut-être du fait de manque d’alimentation en carburant), et vous n’y ferez pas la fête jusqu’au bout de la nuit puisque l’ambiance est d’un calme absolu et que l’alcool y est rare. Vous ne vivrez pas non plus ici en formule “all inclusive” puisque les repas (déjeuner et dîner) et boissons sont facturés en plus de l’hébergement (petit déjeuner inclus), ce qui ne pose aucun problème. Vous pourrez régler par carte de crédit, en espèces, ou par virement bancaire (réglez votre séjour à l’avance par virement, vous paierez vos repas et consommations en espèces sur place). Attention : pas de distributeur automatique sur l’île.

Contrairement à ce que le site web annonce cet hôtel n’est pas non plus un “boutique-hôtel” (un terme souvent galvaudé un peu partout dans le monde tout comme en Indonésie). Il ne possède pas de spa, aucune boutique, ni suffisamment de services ou de personnalisation du séjour pour prétendre être un boutique-hôtel.

Par contre le Pearl Beach un très agréable hôtel de charme de petite capacité, et c’est tout ce qu’il vous faut sur l’île de Gili Asahan !

 

Comment aller à Gili Asahan ?

Il faut compter 80km en voiture depuis Senggigi (comptez 2h30 à 3h de trajet) pour atteindre le point d’embarquement sur la côte vers l’île de Gili Asahan.

Depuis Senggigi, prenez la direction de Mataram, puis celle de Lembar, puis empruntez la route côtière (points de vue superbes sur la baie et la route vient d’être élargie pour la transformer en vraie deux voies). Attention à bien tourner à droite lorsque vous aboutirez par deux fois à une fourche en T entre l’aéroport international et Sekotong. Des panneaux indicateurs (très haut placés et peu visibles) sont situés un peu avant ces fourches.

Poursuivez après Sekotong, vers Desert Point, en admirant les îles plus connues de Gili Nanggu puis Gili Gedde (entre autres). Arrêtez-vous si vous le souhaitez pour déjeuner à l’hôtel Cocotinos, l’un des deux hôtels de qualité (avec le Pearl Beach) sur la côte sud-ouest. Sinon poursuivez tout droit vers Desert Point.

Après le Cocotinos, et deux ou trois kilomètres après l’hôtel en (permanente) construction Sundancer (bâtiments avec des toits de tuiles vernies en bleu), arrêtez-vous sur la gauche et garez-vous à l’intérieur de la cour du centre de plongée Dive Zone. Si vous avez réservé un séjour à l’hôtel Pearl Beach vous aurez convenu à l’avance de l’heure de votre traversée et on vous y emmènera en moins de six minutes de bateau traditionnel.

Si vous souhaitez plonger, profitez de cet arrêt pour remplir les documents PADI puisque le Dive Zone est affilié à l’hôtel. Azahm parle parfaitement l’anglais et vous indiquera le profil des nombreuses plongées à faire dans les environs.

Plongée sous-marine à Belongas Bay : au centre Dive Zone on vous proposera sans doute de réserver une journée pour vous emmener jusqu’à la baie de Belongas pour admirer les requins marteaux (plongeurs de très bon niveau seulement). Je n’ai pas fait cette sortie, d’une part parce que je manquais de temps cette semaine-là, mais aussi parce que tous les bons skippers de Lombok vous diront que l’océan indien au large de Belongas est particulièrement mauvais (ce qui justifie sans doute en partie la présence des supposés requins marteaux pour lesquels je n’ai jamais trouvé de photo authentifiée). Enfin je me suis rendue en mars cette année jusqu’à la baie de Belongas par la terre (mon article est accessible ici) et la baie est d’une profondeur qui me semble bien trop faible pour des requins marteaux (ils seraient donc visibles en haute mer seulement au large de Belongas, en des eaux plus hostiles dans l’océan indien). Enfin on m’a confié que ces requins marteaux seraient apparentés à l’espèce agressive pour l’homme. Et les centres de plongée exerçant sur les îles Gili du nord-ouest sourient lorsqu’on leur parle des requins marteaux de la côte sud. Bref, beaucoup de mystère autour de la présence de ces squales.

 

Test de l’hôtel de charme Pearl Beach

Je n’y ai passé que deux nuits, cependant j’y retournerai bien volontiers. Autant le dire, vous avez intérêt à réserver à l’avance (avant même votre départ vers l’Indonésie) car l’hôtel ne dispose que de 4 bungalows vue mer et de cinq bungalows en bambou sur pilotis (lit simple ou lit double). Réservez depuis le site web, indiqué dans l’un des onglets situés à la fin de cet article dans la section “Pratique”.

Le bambou est un matériau amplement utilisé au Pearl Beach, léger mais résistant, un atout également pour une décoration simple mais agréable façon éco-lodge.

Les bungalows (en dur), dits “beach bungalow” sont de bon confort :

- espace terrasse ombragé avec chaises, petite table et lit de repos suspendu, jarre d’eau pour rincer le sable sur les pieds avant d’entrer dans la chambre. Parfait pour la sieste de l’après-midi.

- La chambre dispose d’un plafond haut à l’indonésienne, aération naturelle, rideaux occultants (c’est peu fréquent dans les hôtels indonésiens, saluons-le ici !), lit en 160cm de large avec baldaquin et voilages de mousseline pour protéger des moustiques (que je n’ai pas vu pendant mon séjour début mai). Un placard assez grand pour abriter le contenu d’une valise pour deux. Deux ventilateurs électriques (dont un suspendu au-dessus du lit, indispensable pour bien commencer votre nuit. Une série de prises électriques permet de recharger les batteries de votre tablette digitale ou de votre téléphone dès que le générateur fonctionne (après 18h).

- La salle de bains est attenante, à l’abri des regards mais sans toit sauf pour l’espace lavabo : eau désalinisée (chaude et froide pour la douche), savon liquide et shampoing, toilettes. Les serviettes de toilette et serviettes de plages sont fournies par l’hôtel.

Les “bambou bungalow” offrent un confort plus simple : un lit simple ou double, murs en bambou tressé, salle de douche (eau froide seulement) et toilettes à l’indonésienne. Hamacs.

Le ménage n’est assuré que si vous le demandez (sans frais).

Un espace restaurant (couvert mais ouvert face mer, pieds dans le sable) est utilisé pour le service des repas. Pour des raisons d’approvisionnement on vous demandera de choisir le matin pour le soir et le soir pour le lendemain midi un plat parmi les quatre proposés sur une ardoise (entre 90 000 roupies et 105 000 roupies le plat). Le service est effectué avec une grande gentillesse et avec le sourire. Un soir le maître des lieux a organisé un barbecue face à la mer, délicieux souvenir accompagné d’une sauce à l’ail sur un poisson frais parfaitement cuit. Malheureusement les autres plats ne sont franchement pas à la hauteur des saveurs de la cuisine indonésienne. Lorsque j’ai signalé gentiment le dernier jour qu’à mes yeux le seul défaut de cet hôtel consiste en la médiocrité de sa cuisine on m’a assuré que ce défaut était à l’étude. Dans un pays qui possède une cuisine simple mais savoureuse à base de produits locaux nul doute que l’on peut améliorer aisément ce point.

Quelques balés sont installés face plage pour y lézarder ou prendre vos repas (à condition d’arriver les premiers). Des hamacs disséminés dans la propriété permettent à chacun de s’isoler pour une sieste réparatrice après la plongée ou avant les repas.

Une annexe du centre de plongée Dive Zone abritera votre équipement de plongée, il est aussi le point de rassemblement des plongeurs avant d’embarquer (le matin vers 09h).

L’hôtel me semble parfait également pour un séjour de quelques nuits avec de jeunes enfants : la plage est propre (sable et coraux), le lagon face à l’hôtel est propre et de faible profondeur (suffisant pour barboter mais aussi pour nager confortablement sans avoir pied quelques mètres plus loin), snorkeling possible, et les vagues sont de faible ampleur (pas de surf ici). Les bungalows sont situés à l’intérieur d’une grande propriété clôturée et engazonnée, parfaitement entretenue, avec chaises longues face mer.

Que faire sur Gili Asahan ?

La majorité des clients du Pearl Beach viennent ici pour se reposer ou explorer les sites de plongée sous-marine des environs, bien loin des spots surexploités des îles Gili Trawangan et Gili Meno. Deux centres de plongées à ce jour (parfois trois) accompagnent des plongeurs jusque sur ces sites foisonnant de coraux de toute beauté, envahie d’une micro-faune appréciée par les photographes subaquatiques. Même si je n’ai pas eu le temps de les explorer, des tombants foisonnants font la fierté des îles du sud-ouest, profitent du peu de visiteurs. Je retournerai les explorer plus tard cette année cependant les deux plongées que j’ai faites en mai à proximité de Gili Asahan m’ont fait redécouvrir une partie de cette micro-faune que j’avais déjà eu l’occasion d’admirer à plusieurs reprises dans les eaux de Bali ou de Komodo (crevettes, crabes, hippocampes, mantis,…), en attendant d’admirer les tortues, requins (notamment des requins bambou) et autres murènes que l’on m’a promis sur d’autres sites autour de Gili Asahan.

Ceux qui n’apprécient pas la plongée avec bouteille sur le dos se feront plaisir en nageant simplement avec un masque et un tuba à quelques mètres de la plage de l’hôtel ou en demandant à être déposé près des récifs de l’île voisine, Gili Layar.

L’hôtel organise aussi vos sorties à terre : visite des environs de Sekotong à quelques kilomètres de là sur la côte, tour des îles du sud-ouest (dont Gili Nanggu qui attire de plus en plus de touristes), et promenade jusqu’à Desert Point (l’extrême pointe sud-ouest de Lombok, accessible seulement avec un solide 4×4).

Vous pourrez aussi demander un massage (payant), faire du kayak, ou organiser la suite de votre voyage (en avion) vers Bali ou d’autres îles indonésiennes au départ de l’aéroport international de Lombok situé à 40mn de Gili Asahan.

J’ai bien tenté de faire le tour de l’île à pied, c’est possible. Mais je me suis arrêtée à mi-parcours : l’île semble frappée du sceau de l’île fantôme du fait de plusieurs constructions abandonnées à proximité de l’hôtel et personne n’a su m’en donner la raison. Le village sasak vit de la pêche et de la culture d’huîtres perlières à une centaine de mètres du bord. Les chèvres (comme partout dans le sud de Lombok) sont plus nombreuses ici que les vaches. Et les plages (en dehors de celle de l’hôtel) sont encombrées de détritus ayant longuement flotté avant d’échouer sur ce sable que personne ne nettoie (l’une des grandes plaies de l’Indonésie). Vous reviendrez donc très vite vers l’environnement propre et clair de l’hôtel.

Je vais être franche, pour apprécier le Pearl Beach il faut aimer la solitude, la quiétude, les îles du bout du monde, la lecture, les étoiles dans un ciel de velours, la plongée sous-marine ou le snorkeling (natation avec masque et tuba) et la gentillesse de l’accueil.

Si vous avez besoin de déconnecter complètement, de vous ressourcer, d’entrer en contemplation (la vue sur les îles environnantes est splendide), et de vivre simplement en vous écoutant respirer, le Pearl Beach est l’hôtel qu’il vous faut. Si de plus vous aimez plonger, ou nager au-dessus de récifs poissonneux, vous serez comblé(e).

J’ai appris depuis mon séjour que le management de l’hôtel devait changer en fin d’année 2014, nul doute que ce sera sans doute l’occasion d’apporter les quelques modifications nécessaires au réveil de ce petit hôtel de charme et d’améliorer la table notamment.

 

Conseils : prévenez famille et amis que vous ne serez pas joignable (en dehors des SMS). Emportez de la lecture, un peu de musique si vous ne pouvez pas vous en passer, des jeux de société si vous voyagez avec enfants. Laissez vos talons hauts en Europe, on ne marche que pieds nus ou en tongs ici. Emportez des sandalettes en plastique pour les enfants (coraux sur le sable). Armez-vous de paréos ( sarong en Indonésie), de maillots de bain, de crème solaire, d’après-soleil, d’un chapeau ou casquette, de lunettes de soleil. Emportez votre ordinateur de plongée si vous êtes plongeur, vous pourrez louer le reste de votre équipement sur place. Et faites-vous plaisir !

 

Le sentiment de déconnexion totale, au bout du monde, dans un paysage de toute beauté. Le confort simple mais efficace des chambres en beach bungalow. La propriété très propre et engazonnée, de bonnes dimensions, suffisant pour ne pas se sentir enfermé. La propreté de la plage et du lagon devant l’hôtel. La gentillesse de l’accueil et du service !

Les plongées sont assurées depuis un bateau à l’indonésienne mais de bon confort (échelle solide pour s’extraire de l’eau), avec un équipage compétent et efficace, du matériel bien entretenu, des plongées effectuées avec des dive masters disponibles et attentifs. Un bon point également !.

Je n’aime pas quand on promet que le générateur assurera le bon fonctionnement du ventilateur jusqu’à 05h du matin, et qu’il s’arrête en réalité chaque nuit vers 1h du matin.

L’hôtel souffre aussi d’une cuisine qui n’est pas à la hauteur des plats simples et délicieux que l’on peut découvrir en Indonésie à base de produits locaux de faible coût. Les déjeuners sont servis sans entrée, et sans dessert, incompréhensible à Lombok lorsque l’on connait l’abondance et le prix des fruits locaux. Le dîner est servi sans entrée. L’isolement de Gili Asahan (facilement accessible en 6mn de bateau depuis la côte) ne justifie pas non plus la pénurie d’alcool au bar en journée et le soir (pas d’alcool fort en dehors de vin vendu au verre ou à la bouteille, pénurie de bière locale Bintang dès le 2ème jour de mon séjour, et pas de ma faute !). Emportez si vous en avez la possibilité (surtout si vous voyagez avec des enfants) des sachets de chips et des barres de céréales pour combler les petits creux (surtout après les plongées, et même si les assiettes sont copieuses).

 

1 0 2310 23 mars 2015 Hôtels March 23, 2015

L'auteur de cet article

Fondatrice et rédactrice en chef du premier magazine francophone gratuit sur le thème du voyage, Repérages Voyages, Marie-Ange Ostré est aussi l'auteure du blog de voyages Un Monde Ailleurs créé en 2004. Amoureuse de l'Indonésie en général, et de Lombok en particulier, elle a créé le blog Discover Lombok, pour fournir aux voyageurs toutes les infos nécessaires à la préparation de leur voyage.

Voir tous les articles par Marie-Ange Ostré

Repondez

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez-nous partout !

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir une notification lors de la mise en ligne du prochain article.

Rejoignez 29 autres abonnés

Lombok ?

Lombok est une île d'Indonésie, située à côté de Bali, dont le nom en langage sasak signifie : piment. Découvrez avec nous cette île authentique !

Vous aimez ? Dites-le !

Vous cherchez ?…

Météo à Lombok (C°)

Aujourd'hui Sunday Monday
It is forcast to be Partly Cloudy at 7:00 PM WITA on August 22, 2015
Partly Cloudy
29°/21°
It is forcast to be Clear at 7:00 PM WITA on August 23, 2015
Clear
30°/22°
It is forcast to be Clear at 7:00 PM WITA on August 24, 2015
Clear
31°/22°